Blog

Que faire lorsque l'on ne sait pas quoi faire ?
03/04/2018

Que faire lorsque l'on ne sait pas quoi faire ?

Faire un premier choix professionnel au moment de l'adolescence, alors que votre adolescent est en pleine construction, relève parfois de l'équilibrisme !

Comment effectuer un choix si important pour la vie future, alors que sa construction personnelle

Nous pouvons vous affirmer que ce qui va se jouer, en termes d'orientation scolaire et professionnelle, va participer activement à sa construction personnelle.

Sa personnalité évolue, ses centres d'intérêts et ses motivations encore plus fortement. Alors mieux vaut démarrer l'aventure et dédramatiser cette première étape.

Aidez votre adolescent à apprendre à se connaître permet de tracer un portrait de soi et d'explorer certains des critères à partir desquels il pourra ensuite faire un choix.

Mieux il te connait, plus il y a de chances que la décision prise lui convienne.

Vous pouvez dans un premier temps, faire un test d'orientation gratuit sur internet. Attention un test d'orientation n'est pas une boule de cristal mais une base pour ensuite poser des questions auprès de ses professeurs, sa famille, ses amis qui le connaissent bien.

Demandez-lui de Lister ses activités, ses loisirs à l'extérieur de l'école. Faites la liste de ses besoins et de ses envies, ce sont deux choses très différentes et elles doivent être répertoriées pour s'assurer de la cohérence avec une bonne orientation.

Puis pour mieux connaître les métiers, il faut qu'il aille investiguer, interviewer des personnes du même métier afin de connaître la réalité des métiers visés, mettre en avant les avantages et les inconvénients de chacun pour avoir un point de vue d'ensemble. Il peut demander comment la personne en est arrivé là ?. Il peut également aller lire une fiche métier sur le site www.oriane.info.fr mais attention la réalité du métier évolue c'est pour cette raison qu'il faut absolument faire les interviews.

Puis demandez-lui de regarder dans quel environnement, il a envie de travailler le même poste ne sera pas identique dans une startup que dans un grand groupe.
Une fois que vous avez validé tous ses points avec votre adolescent, il faut aller sur le terrain et pourquoi pas faire une demande de stage découverte où une convention peut être délivrée par votre Chambre de Commerce et d'Industrie.

Les erreurs à ne pas commettre : attendre le dernier moment pour prendre sa décision et choisir une orientation généraliste. Ex : si tu es mauvais en math, tu vas aller en fac de droit. Ce n'est pas la bonne solution pour s'orienter. Il faut être pragmatique dans son choix et voir ce que l'on a envie de faire dans les 5 prochaines années.

A vous de jouer !

Lire la suite

Faire un premier choix professionnel au moment de l'adolescence, alors que votre adolescent est en pleine construction, relève parfois de l'équilibrisme !

Comment effectuer un choix si important pour la vie future, alors que sa construction personnelle

Nous pouvons vous affirmer que ce qui va se jouer, en termes d'orientation scolaire et professionnelle, va participer activement à sa construction personnelle.

Sa personnalité évolue, ses centres d'intérêts et ses motivations encore plus fortement. Alors mieux vaut démarrer l'aventure et dédramatiser cette première étape.

Aidez votre adolescent à apprendre à se connaître permet de tracer un portrait de soi et d'explorer certains des critères à partir desquels il pourra ensuite faire un choix.

Mieux il te connait, plus il y a de chances que la décision prise lui convienne.

Vous pouvez dans un premier temps, faire un test d'orientation gratuit sur internet. Attention un test d'orientation n'est pas une boule de cristal mais une base pour ensuite poser des questions auprès de ses professeurs, sa famille, ses amis qui le connaissent bien.

Demandez-lui de Lister ses activités, ses loisirs à l'extérieur de l'école. Faites la liste de ses besoins et de ses envies, ce sont deux choses très différentes et elles doivent être répertoriées pour s'assurer de la cohérence avec une bonne orientation.

Puis pour mieux connaître les métiers, il faut qu'il aille investiguer, interviewer des personnes du même métier afin de connaître la réalité des métiers visés, mettre en avant les avantages et les inconvénients de chacun pour avoir un point de vue d'ensemble. Il peut demander comment la personne en est arrivé là ?. Il peut également aller lire une fiche métier sur le site www.oriane.info.fr mais attention la réalité du métier évolue c'est pour cette raison qu'il faut absolument faire les interviews.

Puis demandez-lui de regarder dans quel environnement, il a envie de travailler le même poste ne sera pas identique dans une startup que dans un grand groupe.
Une fois que vous avez validé tous ses points avec votre adolescent, il faut aller sur le terrain et pourquoi pas faire une demande de stage découverte où une convention peut être délivrée par votre Chambre de Commerce et d'Industrie.

Les erreurs à ne pas commettre : attendre le dernier moment pour prendre sa décision et choisir une orientation généraliste. Ex : si tu es mauvais en math, tu vas aller en fac de droit. Ce n'est pas la bonne solution pour s'orienter. Il faut être pragmatique dans son choix et voir ce que l'on a envie de faire dans les 5 prochaines années.

A vous de jouer !

Lire la suite
Parents : Guidez votre jeune dans son orientation !
21/02/2018

Parents : Guidez votre jeune dans son orientation !

C’est au collège que les adolescents sont confrontés à leurs premiers choix d’orientation, tandis que le lycée impose de réfléchir sérieusement à son avenir.


Tout parent souhaite voir réussir son enfant, notamment sur le plan des études, et le voir accéder au métier ou à la carrière qui l’enthousiasmera et lui donnera du sens. Votre objectif est d’impliquer le jeune lui-même dans sa recherche. Vous devez être là pour l’aider à préparer, à mûrir, à prendre sa décision et à la mettre en œuvre.
 
Pour aider les parents, j’ai créé ce guide pour vous accompagner dans cette démarche qui commence par l’éducation.

En effet, il n’est pas toujours facile de trouver sa place au moment des choix importants et mon objectif est de vous accompagner pour que votre enfant trouve SA place au bon endroit et au bon moment.

Comment encourager, conseiller, aider sans imposer nos vues, nos projets, nos idées toutes faites ? Comment cerner le profil d’un jeune en pleine construction et l’aider à faire éclore ses talents ?

 Accompagner, ce n’est pas diriger ou décider pour lui du chemin à suivre, mais l’aider à avancer sur son chemin.

Voici quelques clés basées sur mon expérience de l’accompagnement des jeunes à s’orienter.


1 - ANTICIPER

Commencez dès le collège à aborder le sujet pour que le jeune puisse commencer à y réfléchir sans lui mettre de pression. Un adolescent, dont la personnalité est en construction, a également besoin de temps pour s’approprier une réflexion, envisager plusieurs voies et mûrir un choix qui peu à peu devient son choix, son projet. Par ailleurs, si le temps manque, le « vœu » risque d’être un non-choix, une solution de secours, une orientation imposée par l’échec, par la facilité, ou par les copains.

Le dialogue s’installera au fil du temps et permet d’aborder plus naturellement la question des métiers et de la vie professionnelle des uns et des autres.
Et c’est surtout dans le dialogue et l’écoute active que l’on repère les motivations de nos enfants, de leurs blocages.

2 - BIEN DIALOGUER AVEC SON ENFANT

Écoutez-le.
Ayez des moments en tête à tête.
Soyez disponible quand il s’agit du bon moment pour lui.
Discutez de ses premières expériences professionnels, extra-professionnels.
Repérez ses talents, à l’école dans les activités extra-scolaires, ses relations, sa vie.

3 - SI VOTRE ENFANT EST PASSIONNÉ

- Aidez-le à former plusieurs plans d’orientation susceptibles de lui plaire et tenant compte de son ou ses centres d’intérêt.
- Expliquez-lui qu’il n’y a pas qu’un métier fait pour lui, mais un champ de métiers possibles.

4 - EXPÉRIMENTER

L’aider dans sa construction et sa quête de confiance en lui.

La famille est le premier lieu où l’adolescent se sent aimé pour lui-même. Lui faire confiance dès le plus jeune âge est une des clés de réussite pour qu’il ait confiance en lui.

En tant que parent, vous devez lui laisser faire sa propre expérience même si vous savez qu’il fait une erreur. L’erreur est la première forme d’apprentissage pour grandir et avancer.

5 - CURIOSITÉ ET STAGE DÉCOUVERTE

Dans sa quête d’orientation, l’adolescent a besoin de trouver des interlocuteurs plus âgés qui l’aident à se projeter lui-même dans sa vie d’adulte, un peu comme des modèles.

Utilisez les occasions qu’il ou elle a de se tourner vers le monde professionnel pour engager le dialogue. Le stage d’observation que tous les collégiens doivent faire en troisième est pour le jeune l’occasion de mettre le pied pour la première fois en entreprise. Echangez avec lui sur ce qu’il a aimé ou moins aimé pendant ce stage.

Puis voyez avec lui ou elle si il a une idée, un rêve, un centre d’intérêt. Surtout laissez le rêver et ne lui dites pas que c’est un métier sans avenir, trop difficile ou pas assez bien payé.

Toute la difficulté en tant que parent est de mettre de côté ses propres peurs et de ne pas projeter comme croyance auprès de nos enfants.

6 - PARLER DE SON TRAVAIL

Je suis toujours impressionnée de voir que de nombreux enfants ne savent pas ce que font leurs parents comme profession. Je vous encourage donc à partager à vos enfants les richesses de vos expériences professionnelles sans taire les difficultés et partagez surtout et aussi vos satisfactions et vos enthousiasmes.
En effet, si vous ne le faites pas, vos enfants percevront que le stress et les inconvénients de votre travail et ne seront pas motivé pour former un projet professionnel.

7 - PARTAGEZ VOS PASSIONS

Autre conseil : Partagez aussi vos passions, professionnelles ou extra-professionnels avec vos adolescents. Votre intérêt pour la musique, la littérature, la science, le sport, l’actualité, la peinture,…

8 - DIALOGUER AVEC L'ÉCOLE

En cas de difficulté avec un enseignant ou en cas de mauvaises notes dans une matière. Prenez les devant et rencontrez l’enseignant afin d’éclaircir les malentendus et des mettre des actions en place si besoin pour remonter des notes et éviter la spirale de l’échec.
Attention aux paroles de certains enseignants qui peuvent traumatiser votre enfant (tu es nul, tu es trop lent) des paroles qui peuvent devenir des croyances dans leur début de vie de jeune adulte. Faites attention aux établissements ou aux conseillers d’orientation qui « orientent » non seulement en fonction des notes, mais surtout pour « remplir » les sections technologiques proposées localement.

9 - EN QUÊTE DE RÉORIENTATION

Si toute fois votre enfant souhaite se réorienter après le bac, il existe toujours des solutions comme des établissements qui proposent des classes passerelles pour aller d’une voie à l’autre. Où même des établissements pour les jeunes qui sont en rupture scolaire comme les écoles de la deuxième chance.

10 - L'INCROYABLE POTENTIEL DE REBOND D'UN ADO

L’adolescent a besoin que l’on est un regard positif dénué de jugement, qui lui renvoit une image confiante de ses capacités. Les parents doivent sans cesse encourager son enfant à aller de l’avant et à croire en sa « valeur » au-delà des performances ou de l’image renvoyées par les résultats scolaires.
 
En effet, parlons en des résultats scolaires. Vous avez votre propre expérience en tant que parent mais combien de premier de la classe n’ont pas réussi et combien de personne avec des résultats médiocres ont réussi à lever des montagnes et réussir professionnellement. Je connais énormément de jeunes qui une fois après avoir validé leur projet professionnel ce sont révélé au niveau des études car ils avaient un objectif qui était de faire ce métier qui donne du sens. Alors un conseil, encouragez le, restez positif. Gardez confiance, car il y a une foule de voies pouvant lui permettre de s’épanouir !

Lire la suite

C’est au collège que les adolescents sont confrontés à leurs premiers choix d’orientation, tandis que le lycée impose de réfléchir sérieusement à son avenir.


Tout parent souhaite voir réussir son enfant, notamment sur le plan des études, et le voir accéder au métier ou à la carrière qui l’enthousiasmera et lui donnera du sens. Votre objectif est d’impliquer le jeune lui-même dans sa recherche. Vous devez être là pour l’aider à préparer, à mûrir, à prendre sa décision et à la mettre en œuvre.
 
Pour aider les parents, j’ai créé ce guide pour vous accompagner dans cette démarche qui commence par l’éducation.

En effet, il n’est pas toujours facile de trouver sa place au moment des choix importants et mon objectif est de vous accompagner pour que votre enfant trouve SA place au bon endroit et au bon moment.

Comment encourager, conseiller, aider sans imposer nos vues, nos projets, nos idées toutes faites ? Comment cerner le profil d’un jeune en pleine construction et l’aider à faire éclore ses talents ?

 Accompagner, ce n’est pas diriger ou décider pour lui du chemin à suivre, mais l’aider à avancer sur son chemin.

Voici quelques clés basées sur mon expérience de l’accompagnement des jeunes à s’orienter.


1 - ANTICIPER

Commencez dès le collège à aborder le sujet pour que le jeune puisse commencer à y réfléchir sans lui mettre de pression. Un adolescent, dont la personnalité est en construction, a également besoin de temps pour s’approprier une réflexion, envisager plusieurs voies et mûrir un choix qui peu à peu devient son choix, son projet. Par ailleurs, si le temps manque, le « vœu » risque d’être un non-choix, une solution de secours, une orientation imposée par l’échec, par la facilité, ou par les copains.

Le dialogue s’installera au fil du temps et permet d’aborder plus naturellement la question des métiers et de la vie professionnelle des uns et des autres.
Et c’est surtout dans le dialogue et l’écoute active que l’on repère les motivations de nos enfants, de leurs blocages.

2 - BIEN DIALOGUER AVEC SON ENFANT

Écoutez-le.
Ayez des moments en tête à tête.
Soyez disponible quand il s’agit du bon moment pour lui.
Discutez de ses premières expériences professionnels, extra-professionnels.
Repérez ses talents, à l’école dans les activités extra-scolaires, ses relations, sa vie.

3 - SI VOTRE ENFANT EST PASSIONNÉ

- Aidez-le à former plusieurs plans d’orientation susceptibles de lui plaire et tenant compte de son ou ses centres d’intérêt.
- Expliquez-lui qu’il n’y a pas qu’un métier fait pour lui, mais un champ de métiers possibles.

4 - EXPÉRIMENTER

L’aider dans sa construction et sa quête de confiance en lui.

La famille est le premier lieu où l’adolescent se sent aimé pour lui-même. Lui faire confiance dès le plus jeune âge est une des clés de réussite pour qu’il ait confiance en lui.

En tant que parent, vous devez lui laisser faire sa propre expérience même si vous savez qu’il fait une erreur. L’erreur est la première forme d’apprentissage pour grandir et avancer.

5 - CURIOSITÉ ET STAGE DÉCOUVERTE

Dans sa quête d’orientation, l’adolescent a besoin de trouver des interlocuteurs plus âgés qui l’aident à se projeter lui-même dans sa vie d’adulte, un peu comme des modèles.

Utilisez les occasions qu’il ou elle a de se tourner vers le monde professionnel pour engager le dialogue. Le stage d’observation que tous les collégiens doivent faire en troisième est pour le jeune l’occasion de mettre le pied pour la première fois en entreprise. Echangez avec lui sur ce qu’il a aimé ou moins aimé pendant ce stage.

Puis voyez avec lui ou elle si il a une idée, un rêve, un centre d’intérêt. Surtout laissez le rêver et ne lui dites pas que c’est un métier sans avenir, trop difficile ou pas assez bien payé.

Toute la difficulté en tant que parent est de mettre de côté ses propres peurs et de ne pas projeter comme croyance auprès de nos enfants.

6 - PARLER DE SON TRAVAIL

Je suis toujours impressionnée de voir que de nombreux enfants ne savent pas ce que font leurs parents comme profession. Je vous encourage donc à partager à vos enfants les richesses de vos expériences professionnelles sans taire les difficultés et partagez surtout et aussi vos satisfactions et vos enthousiasmes.
En effet, si vous ne le faites pas, vos enfants percevront que le stress et les inconvénients de votre travail et ne seront pas motivé pour former un projet professionnel.

7 - PARTAGEZ VOS PASSIONS

Autre conseil : Partagez aussi vos passions, professionnelles ou extra-professionnels avec vos adolescents. Votre intérêt pour la musique, la littérature, la science, le sport, l’actualité, la peinture,…

8 - DIALOGUER AVEC L'ÉCOLE

En cas de difficulté avec un enseignant ou en cas de mauvaises notes dans une matière. Prenez les devant et rencontrez l’enseignant afin d’éclaircir les malentendus et des mettre des actions en place si besoin pour remonter des notes et éviter la spirale de l’échec.
Attention aux paroles de certains enseignants qui peuvent traumatiser votre enfant (tu es nul, tu es trop lent) des paroles qui peuvent devenir des croyances dans leur début de vie de jeune adulte. Faites attention aux établissements ou aux conseillers d’orientation qui « orientent » non seulement en fonction des notes, mais surtout pour « remplir » les sections technologiques proposées localement.

9 - EN QUÊTE DE RÉORIENTATION

Si toute fois votre enfant souhaite se réorienter après le bac, il existe toujours des solutions comme des établissements qui proposent des classes passerelles pour aller d’une voie à l’autre. Où même des établissements pour les jeunes qui sont en rupture scolaire comme les écoles de la deuxième chance.

10 - L'INCROYABLE POTENTIEL DE REBOND D'UN ADO

L’adolescent a besoin que l’on est un regard positif dénué de jugement, qui lui renvoit une image confiante de ses capacités. Les parents doivent sans cesse encourager son enfant à aller de l’avant et à croire en sa « valeur » au-delà des performances ou de l’image renvoyées par les résultats scolaires.
 
En effet, parlons en des résultats scolaires. Vous avez votre propre expérience en tant que parent mais combien de premier de la classe n’ont pas réussi et combien de personne avec des résultats médiocres ont réussi à lever des montagnes et réussir professionnellement. Je connais énormément de jeunes qui une fois après avoir validé leur projet professionnel ce sont révélé au niveau des études car ils avaient un objectif qui était de faire ce métier qui donne du sens. Alors un conseil, encouragez le, restez positif. Gardez confiance, car il y a une foule de voies pouvant lui permettre de s’épanouir !

Lire la suite